Covid-19: la situation épidémiologique à Casablanca-Settat au cœur du débat

La situation épidémiologique liée à la pandémie Covid-19 dans la région de Casablanca-Settat a servi de fil conducteur à un débat tenu, dimanche à distance, avec la participation de représentants du secteur de la santé, des autorités publiques et des médias.

Les intervenants à ce webinaire sur le thème de la « situation épidémiologique à Casablanca-Settat : la riposte », ont insisté sur le besoin d’élucider et d’échanger les informations autour de l’évolution de la situation sanitaire dans la région et des mesures nécessaires à mettre en œuvre pour y enrayer la propagation de l’épidémie.

Le président de la société marocaine des sciences médicales (SMSM) et de la Fédération nationale de la santé (FNS), Moulay Said Afif, a souligné que ce débat intervient dans le droit fil des actions de sensibilisation déployées en la matière ainsi que l’intérêt accordé par le roi Mohammed VI à la santé des citoyens et la généralisation de la couverture médicale en tant que méga-chantier social.

« Il était important de participer à ce webinaire pour donner les éclaircissements nécessaires et souligner les mesures prises par le système sanitaire pour endiguer le Coronavirus », a-t-il dit, considérant qu’il convient d’œuvrer à réduire les coûts pour les citoyens ainsi que la pression qui se fait sentir sur les établissements de santé.

Le secrétaire général du ministère de la Santé, Abdelilah Boutaleb, a de son côté indiqué que le ministère de la santé en coordination avec toutes les composantes du gouvernement veille à mettre en place l’ensemble des mesures de prévention et de précaution nécessaires pour faire face à la Covid-19 et suivre avec les acteurs compétents l’évolution de la situation épidémiologique dans toutes les régions du Royaume.

Le ministère de la Santé, a-t-il ajouté, veille à mettre à la disposition des citoyens le vaccin contre la grippe saisonnière, tout en privilégiant les professionnels de la santé et les catégories vulnérables ou souffrant de maladies chroniques pour éviter toute complication le cas échéant. Les premières étapes des essais cliniques relatifs à la Covid-19 se déroulent dans les meilleures conditions, a estimé le responsable, exprimant le souhait de voir un tel effort se consolider afin de développer un vaccin efficace et sûr pour tous.

Le wali de Casablanca-Settat, Said Ahmidouch, a relevé que l’évolution de la situation épidémiologique dans la région est en grand partie liée à la mobilité des personnes et au non respect des mesures de prévention préconisées par les autorités.

Il a dans ce sens appelé les citoyens à se faire vacciner contre la grippe saisonnière afin d’éviter toute exposition au coronavirus et de réduire la pression sur les hôpitaux, les laboratoires et centres d’analyse.

Ahmidouch a d’autre part mis l’accent sur la nécessité d’impliquer le secteur privé dans la lutte contre le Coronavirus, afin de renforcer le système sanitaire marocain.

Pour le président du Conseil régional de l’Ordre des médecins (CROM) de Casablanca-Settat, Abldekrim Zoubaidi, la région se trouve au cœur des discussions à la lumière de l’augmentation significative des cas positifs à la Covid-19 en dépit des mesures prises par les autorités locales et les acteurs concernés pour freiner la propagation du virus.

Il a en même plaidé en faveur d’une plus grande implication des médecins privés et de la disponibilité des médicaments dans toutes les pharmacies.

Pour sa part, le président du groupement interprofessionnel de prévention et de sécurité industrielle (GIPSI), Mohamed Fikrat, a relevé qu’en matière de pandémie de Covid-19, cette instance œuvre pour l’implication de l’ensemble des acteurs concernés et la mobilisation des moyens à même de faciliter la gestion optimale des risques liés à la Covid-19.

« Nous avons aussi travaillé sur trois initiatives, en particulier la mise à disposition en collaboration avec le Croissant rouge d’un service de santé tourné vers les entreprises dans un premier temps de la région industrielle de Ain Sebaa, avec l’ambition de l’étendre à toutes les zones industrielles », a-t-il indiqué.

S’intéressant à la question de prise en charge de la Covid-19 au CHU Ibn Rochd, son directeur général du CHU de Casablanca, Moulay Hicham Afif a noté que la région traverse une période de transmission communautaire qui exige l’adoption de mesures nécessaires pour protéger le système de santé et prendre en charge l’ensemble des patients. Il est question en outre, selon lui, de réduire la mortalité causées par le Coronavirus en réduisant les personnes atteintes qui sont admises dans les services de réanimation.

S’agissant du nombre élevé des décès, le directeur du CHU de Casablanca a expliqué qu’il est dû principalement au retard dans la prise en charge, au déficit immunitaire et à l’âge des patients, tout en appelant à faire davantage preuve de vigilance, à limiter les contacts au maximum.

Ce webinaire a été organisé par la Société marocaine des sciences médicales (SMSM) et la Fédération nationale de la santé (FNS), en collaboration notamment avec les ministères de la Santé et de l’Intérieur (Wilaya de Casablanca-Settat), le Regroupement interprofessionnel de prévention et de sécurité industrielle (GIPSI), l’Agence MAP et la CGEM.

M.S. (avec MAP)

Articles similaires

Suggestions d’articles

Maroc/Covid-19: 80 nouveaux décès ces dernières 24h, dont 12 à Casablanca

Le Maroc enregistre désormais 340.684 cas confirmés de contamination au nouveau coronavirus, dont 5.619 décès et 289.808 guérisons.