Covid-19 au Maroc : un professeur craint le pire après l’Aïd Al-Adha

Le médecin chercheur en politiques et systèmes de santé, Tayeb Hamdi, a déclaré que la hausse des cas contamination au Maroc s’accompagnera d’une hausse des cas graves et des décès, vu le grand nombre de personnes pas encore vaccinées.

Dans une déclaration à Le Site Info, Dr Hamdi a indiqué qu’on compte de plus en plus de non vaccinés, particulièrement des jeunes, parmi les cas en réanimation, les plus vieux ayant déjà reçu leur vaccin. Et d’ajouter que les personnes ayant entre 35 et 40 ans ne sont pas à l’abri, car ils n’ont reçu que la première dose du vaccin.

Le professeur ajoute que le système de santé connaîtra, au cours des prochains jours, une forte pression, en raison du nombre élevé de contaminés, et par conséquent du nombre élevé de cas critiques. Dr Hamdi prévoit que le nombre da cas par jour après l’Aïd Al Adha atteindra la barre des 10.000. Les citoyens devraient ainsi s’engager à respecter les protocoles sanitaires au lieu d’attendre les décisions du gouvernement.

Le médecin a appelé les Marocains à respecter les gestes barrières, et à éviter tous déplacements et réunions familiales non essentielles pendant l’Aïd.

M.F.


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page