Covid-19 au Maroc: témoignages poignants de médecins réanimateurs

Médecins et personnel médical et paramédical ont exprimé des témoignages poignants sur le nombre de décès, en salles de réanimation, de patients atteints de coronavirus.

Ainsi, rapporte le quotidien arabophone Al Massae, de ce vendredi 14 août, 23% des cas graves décèdent quelques minutes ou quelques heures après leur hospitalisation. Et ce, car la gravité de leur état de santé ne permet aucune intervention médicale pouvant éviter le pire.

De même que 80% des cas de personnes qui sont sous respiration artificielle meurent, a ajouté la même source, relayant les informations annoncées lors de la réunion hebdomadaire, en visioconférence, de la Société marocaines des sciences médicales (SMSM).

Les intervenants ont également expliqué que le nombre de décès est aussi imputé au retard de la prise en charge des malades, de celui des analyses laborantines à effectuer et de l’identification tardive de l’entourage du patient ayant contracté le Covid-19. Ils ont aussi souligné que 20% des personnes qui sont en salle de réanimation ne sont atteints d’aucune maladie chronique.

Par ailleurs, Dr Abdelkrim Meziane Belfkih, représentant du ministère de la Santé et chef de la Division des maladies transmissibles (DMT), a déclaré qu’il est inadmissible d’attendre 4 jours pour effectuer des analyses et 4 autres jours pour avoir les résultats.

Cette durée doit être écourtée et ne doit pas dépasser 36 heures, voire 48 heures au grand maximum, a-t-il prévenu.

Larbi Alaoui (avec Montasser Tetuani)

Articles similaires

Suggestions d’articles

Covid-19 : arrêté pour avoir fabriqué un faux vaccin

Un indien de 32 ans a été arrêté dans la ville de Bargarh (est) pour son implication présumée dans la fabrication de faux vaccins Covid-19, a annoncé samedi la police indienne.