Covid-19 au Maroc: les écoles vont-elles devenir des foyers de contamination ?

Mustapha Naji a assuré que le risque d’apparition de foyers épidémiologiques dans les écoles est bien présent.

Dans une déclaration à Le Site info, le virologue et directeur du laboratoire de virologie à l’Université Hassan II de Casablanca a mis en garde contre le non-respect des mesures de prévention sanitaire au sein des établissements scolaires. «Pour éviter le développement de foyers infectieux dans les écoles, il faut respecter toutes les mesures de précaution mises en place pour endiguer le risque de propagation du virus», a expliqué Naji.

Et d’ajouter : «Les écoles où des cas de covid-19 seront enregistrés seront fermées. Les élèves ayant fréquenté les personnes contaminées subiront les tests nécessaires. L’établissement ne pourra rouvrir que lorsqu’il n’y aura plus de cas d’infection. Ce qui est certain, c’est que l’année scolaire ne sera pas suspendue».

En parallèle, le virologue a appelé les parents d’élèves, le staff professionnel  et les élèves à respecter les mesures de prévention pour éviter l’apparition de foyers.

Rappelons que Saaid Amzazi avait indiqué qu’il n’y aura pas de report de la rentrée scolaire compte tenu de l’évolution imprévisible de la situation épidémiologique liée à la Covid19. Le ministre de l’Éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, porte-parole du gouvernement, a évoqué les répercussions négatives d’une décision de report de la rentrée sur les élèves.

« Nous avons une possibilité d’adaptation selon la situation dans toutes les régions tant les directeurs provinciaux et les académies sont mobilisés pour tous les scénarios », a-t-il assuré, notant que les modèles pédagogiques préparés prennent en considération l’évolution de la pandémie.

Selon Amzazi, une éventuelle recrudescence de l’épidémie impliquerait la généralisation de l’apprentissage à distance alors qu’une amélioration de la situation devrait se traduire par un retour à l’enseignement présentiel.

La priorité aujourd’hui, a-t-il dit, consiste à garantir une rentrée scolaire, universitaire et professionnelle en temps voulu, tout en impliquant les familles à la prise de décision. Une telle démarche ne signifie aucunement un manquement aux responsabilités, mais il s’agit de faire face collectivement à l’épidémie avec un sens de responsabilité chacun de sa position, a-t-il fait observer.

N.M.

Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page