Covid-19 au Maroc: de nouvelles mesures pour bénéficier de la 3ème dose ?

Dr Said Afif, président de l’Association marocaine des sciences médicales et de la Fédération nationale de la santé, a affirmé que la situation épidémiologique, au Maroc, reste stable.

Et ce, même l’accomplissement des prières des « tarawih » a été autorisée au sein des mosquées, pendant le mois sacré de Ramadan, la réouverture des stades au public et la tenue de la prière de l’Aid Al-Fitr dans les « moussalas ».

De même que le membre du Comité scientifique de vaccination anti-covid a déclaré à Le Site info que les personnes âgées de 75 ans, qui n’ont pas encore bénéficié de la 3ème dose du vaccin contre le coronavirus, constituent un réel danger sur le système de santé.

Dr Afif a aussi souligné que dans le cas de l’apparition de nouveaux variants de la covid-19 au Maroc, la situation sanitaire en serait plus compliquée car la majorité des personnes âgées, souffrant de maladie chroniques, n’a pas reçu la 3ème dose du vaccin. Par conséquent, cette frange de citoyens constitue un danger pour elle-même et pour autrui, a-t-il précisé.

Notre interlocuteur a également tenu à appeler les personnes concernées à bénéficier de la 3ème dose du vaccin contre la covid-19 car cela les protègera de la contamination au virus et leur évitera de se retrouver dans une salle de réanimation.

D’autre part, Dr Afif a poursuivi que les autorités ne peuvent pas obliger les citoyens à se faire vacciner; mais qu’il est nécessaire de leur faire prendre conscience des risques encourus.

L.A.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco



Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page