Covid-19 au Maroc: contrôles renforcés à cause du non-port du masque

Le port du masque est obligatoire au Maroc, mais de nombreux citoyens semblent de plus en plus enclins à s’en passer complètement, alors que d’autres se contentent d’en faire un bracelet, voire de le mettre dans leur poche, « au cas où… », prétendent-ils !

Ce relâchement incivique et inconscient est de de plus en plus remarqué dans certains quartiers de nos villes, dans les grandes surfaces, les souks, etc. Un laisser-aller et un laxisme de plus en plus fréquents, surtout après la décision des autorités compétentes d’assouplir les mesures restrictives, quelques jours après la fin du mois sacré de Ramadan.

Le Site info a constaté ce relâchement qui n’augure rien de bon et de nombreux Marocains craignent que ce non-respect du port du masque, des gestes barrières et de la distanciation physique ne contribuent à la propagation et à la transmission du coronavirus, alors que l’objectif sanitaire est d’endiguer ces dernières, voire d’en finir une bonne fois pour toutes avec la pandémie, synonyme de retour à « la vie normale » d’antan.

Il est donc normal et nécessaire que les autorités aient décidé de sévir contre les contrevenants. Et de nouvelles campagnes sont en cours aux quatre coins du Royaume. Les services concernés ne vont plus baisser la garde, vont veiller au grain et sanctionner les récalcitrants. Et pour non-port du masque, une amende est prévue de 300 à 1300 DH, de même que les contrevenants risquent d’écoper d’une peine d’emprisonnement ferme de 1 à 3 mois.

« Une personne avertie en vaut deux », selon le proverbe. Pourvu que les citoyens laxistes et « je-m’en-foutistes » en prennent de la graine! Il y va de l’intérêt général du pays et de la protection de la santé de tous!

Larbi Alaoui




Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page