Covid-19 à Casablanca: une commune exige de la famille d’un défunt de payer les frais de l’enterrement

Pas de clémence au cimetière Arrahma, sis province Nouaceur! « Business is business », même en ces cas de pandémie et leur lot de cas confirmés et de décès où la compassion et la solidarité doivent primer avant tout autre intérêt.

Mais la commune Attacharouk ne l’entend pas de cette oreille humaine et humaniste et exige de la famille d’un homme ayant décédé, après avoir contracté le coronavirus, de payer les frais de l’enterrement.

En effet, la famille a reçu une correspondance de l’agent récepteur des revenus de la commune,-lettre dont le Site Info a pris connaissance-, rappelant que « le défunt, victime du covid-19 a été enterré au cimetière Arrahma » le 14 décembre ». Cette lettre communale a insisté sur l’obligation pour la famille de s’acquitter des frais inhérents aux obsèques et qui sont de 220DH, comprenant la vente de la parcelle de terrain, le creusage de la tombe et l’enterrement.

Il est expliqué que cela est exigé car les personnes de confession musulmane, décédées du corornavirus, sont transférées à leur dernière demeure dans des ambulances-corbillards, en l’absence des membres de leur famille.

La correspondance demande également à la famille du défunt de contacter la commune d’urgence afin de régulariser cette situation et de régler le montant exigé à la caisse communale.

A.F.

Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page