Couvre-feu ramadanesque: première réaction et « explications » du président de la Commune de Louta

La publication sur les réseaux sociaux du président USFPiste de la commune rurale de Louta, province d’Al Hoceima, ne cesse d’interpeller les internautes et de susciter étonnement, voire sarcasme.

En effet, Mekki El Hannoudi a décrété que le couvre-feu nocturne, au sein de sa commune, débutera à 23 heures au lieu de 20 heures pour le reste du pays, et que cafés resteront ouverts, tout respectant les mesures préventives et sanitaires décidées par les autorités compétentes afin d’endiguer la propagation du coronavirus et de son nouveau variant.

Revenant sur son post polémique, le président de la commune de Louta, dans une déclaration à Le Site info, a un  tantinet tempéré ses dires en affirmant que son initiative de couvre-feu à 23 heures « dépend
de l’adhésion et de l’accord des autorités de la surveillance administrative, relevant des prérogatives du gouverneur de la province ».

De même que Mekki El Hannoudi a expliqué que sa décision du couvre-feu à 23 heures, au lieu de 20 heures, et l’autorisation de l’ouverture des cafés de la commune ont pour corollaires « les spécificités de la région ». Et de préciser que « la commune est petite et a une population très restreinte. C’est pour cette raison que les mesures la concernant doivent être allégées ». Même les habitations sont éloignées les unes des autres et les rares cafés de la commune sont locaux, simples et ne sont fréquentés que par les mêmes personnes, a encore souligné El Hannoudi.

A.T.

Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page