Coronavirus: Royal Air Maroc suspend des vols

La compagnie aérienne nationale Royal Air Maroc (RAM) a annoncé dimanche qu’elle “suspend temporairement”, à partir de ce dimanche 8 mars, ses vols à destination de Milan et Venise, suite à la décision des autorités italiennes de mettre en quarantaine ces deux villes.

“Suite à la décision des autorités italiennes de mettre en quarantaine Milan et Venise à cause du Coronavirus, Royal Air Maroc suspend temporairement ses vols à destination de ces deux villes italiennes”, a indiqué RAM dans un communiqué.

Cette suspension entre en vigueur à partir de ce dimanche 8 mars et les vols reprendront au début du mois d’avril prochain, précise le communiqué.

Rappelons que “les mesures préventives prises par le Maroc s’avèrent à ce stade efficaces dans la lutte contre le nouveau coronavirus dont l’évolution reste imprévisible”, a indiqué vendredi à Rabat le ministre de la Santé Khalid Ait Taleb.

Lors d’une rencontre avec les membres de la commission des secteurs sociaux à la Chambre des représentants, réunis pour examiner la situation au Royaume à la lumière de la propagation du virus à travers le monde, le ministre a souligné que le comité national de pilotage mis sur pied à cet effet surveille de près les développements liés à la maladie “qui reste sous contrôle”.

Ait Taleb a assuré que le comité veille au suivi de la situation que ce soit en termes de détection ou de prise en charge des cas suspects, ou de suivi des deux cas confirmés sur un total de cinquante cas possibles recensés jusqu’à présent.

Le ministère de la santé par le biais de la Direction de l’épidémiologie et de lutte contre les maladies a cumulé une grande expérience en matière de suivi et de surveillance d’épidémies similaires comme le Syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS) et Ebola, a fait observer le responsable qui s’attend à ce que le virus perd du terrain avec l’augmentation des températures à l’approche du printemps.

SK

Articles similaires

Suggestions d’articles

Meknès: il sème le chaos sur la voie publique (DGSN)

Les éléments du 3ème arrondissement relevant de la préfecture de police de Meknès ont été contraints, lundi, d'utiliser leurs armes de service pour tirer des balles de sommation pour interpeller un multirécidiviste de 19 ans