Coronavirus/Maroc: les pharmaciens tirent la sonnette d’alarme

Après qu’une pharmacienne, à Casablanca, a contracté le covid-19, les pharmaciens du Maroc tirent la sonnette d’alarme concernant la pénurie des masques chirurgicaux, le manque des désinfectants  alcoolisés, ainsi que celui des produits de stérilisation et de désinfection.

Devant cette situation alarmante, le président de la Confédération des syndicats des pharmaciens du Maroc a déclaré à le Site info que les pharmaciens vivent  un état d’effroi permanent, vu l ‘absence des masques sanitaires et des produits de stérilisation; Leur inquiétude est d’autant plus grande depuis qu’une pharmacienne, dont l’officine se trouve dans le quartier de Sbata, a contracté le coronavirus, au contact de ses clients pendant son tour de garde. Elle est actuellement hospitalisée à l’hôpital Cheikh Khalifa où elle reçoit les soins nécessaires à son état de santé.

De même que Mohamed Lahbabi a expliqué que l’état d’angoisse ressenti par les pharmaciens a aussi pour raison l’absence de protection et le contact direct et quotidien avec des personnes malades. « Nous sommes incapables de savoir qui a contracté le coronavirus ou non parmi nos clients », a-t-il déploré. Et d’ajouter que plusieurs assistants en pharmacie  ont préféré ne plus travailler par crainte du danger de contamination qu’ils pourraient encourir.

Le président de la Confédération des syndicats des pharmaciens du Maroc a toutefois précisé que la pression dans les officines est de plus en plus moins forte.Et ce, depuis que les pharmacies ont décidé d’adopter de nouveaux horaires de travail, à partir du début de la semaine en cours.

Larbi Alaoui

Articles similaires

Suggestions d’articles

Coronavirus: une rentrée des classes sous le signe de l’incertitude

L'année scolaire 2019-2020 est à peine écoulée que les interrogations planent déjà sur la prochaine rentrée et ses scénarios possibles, compte tenu de la situation actuelle que connaît le Royaume comme partout dans le monde pour cause de propagation du nouveau coronavirus.