Coronavirus au Maroc : Sanofi fait une mise au point

Le Nivaquine (chloroquine sulfate), indiqué dans le traitement curatif et préventif du paludisme, est produit sur le site industriel de Sanofi au Maroc et “ne fait l’objet d’aucune activité d’export”, a assuré dimanche le groupe pharmaceutique Sanofi Maroc.

Cette affirmation intervient en réaction à un article publié sur Radio France Internationale (RFI) et repris par des médias au Maroc, dans lequel il est mentionné que le stock de Nivaquine acheté par l’État marocain était destiné vers l’Afrique subsaharienne.

Le groupe souligne que Nivaquine dispose d’une autorisation de mise sur le marché (AMM) valable “uniquement pour le marché marocain”.

Il note que dès réception de la requête du ministère de la Santé, Sanofi a livré l’intégralité de son stock de Nivaquine et de Plaquenil (hydroxychloroquine), indiqué dans le traitement de la polyarthrite rhumatoïde et des maladies du collagène, ajoute le groupe.

Sanofi Maroc suit de très près, en collaboration avec le ministère de la Santé, l’évolution des essais cliniques concernant ces deux molécules: chloronique sulfate et hydroxychloroquine.

BR

Articles similaires

Suggestions d’articles

Etat d’urgence sanitaire: plus de 22.000 personnes arrêtées

Les opérations de sûreté, menées par les différents services de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) depuis la déclaration de l'état d'urgence sanitaire pour lutter contre le covid-19, ont permis d'interpeller 22.542 individus en flagrant délit de violation des mesures d'urgence