Contraventions à l’encontre des piétons: ce qu’en pense Boulif

Mohamed Najib Boulif vient de réagir à la nouvelle mesure appliquée depuis le 14 décembre qui exige à tout piéton qui ne traverse pas sur les passages cloutés de payer une amende de 25 dirhams.

Joint par Le Site info, le secrétaire d’Etat chargé du Transport a assuré que le ministère a lancé depuis janvier 2017 plusieurs campagnes de sensibilisation pour respecter le code de la route, les panneaux de signalisation et les passages cloutés pour les piétons avant d’appliquer cette nouvelle loi. « On a mis plusieurs affiches et publicités pour sensibiliser les piétons à utiliser les passages qui leurs sont réservés. On a même mis des photos de personnes en linceul pour choquer », a-t-il expliqué.

LIRE AUSSI: Vous risquez une amende si vous ne traversez pas sur les passages piétons au Maroc
Après les bons résultats des ateliers de sensibilisation, ajoute Boulif, le Comité national de prévention des accidents de la circulation (CNPAC) a décidé d’appliquer la loi et d’impliquer les agents de circulation pour plus de sensibilisation.
Pour rappel, ces derniers ont verbalisé, à Rabat et Tanger, plusieurs piétons ne respectant pas les passages cloutés. Le nouveau Code de la route a décidé d’appliquer une amende de 25 dirhams  pour ce genre d’infractions.

Noura Mounib et Rim Tbibaa

Articles similaires

Suggestions d’articles

Rabat: un brigadier-chef meurt dans un accident à Hay Riad

Le drame a eu lieu jeudi après-midi dans le quartier Hay Riad, à Rabat.