Condamnation de soldats pour torture et meurtre d’un détraqué mental

Deux soldats des Forces armées royales opérant au sein de la brigade légère de l’intervention rapide (BLIR) à la caserne du Hay Mohammadi, à Casablanca ont été condamnés, par le tribunal de première instance à 5 ans de prison ferme pour usage de torture et intimidation, à l’égard d’un détenu qui souffrait de troubles psychiques.

Les soldats, qui avaient interpellé l’homme en question, l’ont menacé avec leurs armes et violenté sans motif légitime, ce qui a entrainé sa mort.

Ils ont été condamnés pour usage de violence ayant entraîné la mort sans l’intention de la donner, selon le quotidien Assabah qui a rapporté ces faits. L’un des deux condamnés a plaidé non coupable, et son avocat a décidé d’interjeter appel.

J.B.

 


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page