Concours de lecture: ce qu’a dit Saïd Amzazi sur la petite Meriem

La jeune prodige Meryem Amjoun est « une source de fierté pour le Maroc et pour l’école marocaine », a estimé ce vendredi 2 novembre le ministre de l’Éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Saïd Amzazi.

La consécration d’Amjoun au concours international du « Défi de la lecture arabe » permettra aux Marocains de « reprendre confiance dans le système éducatif », a déclaré le ministre lors d’une cérémonie en l’honneur de cette élève de 9 ans, arrivée dans la journée au Maroc en provenance d’Abou Dhabi.

Initié depuis 2016 sous la présidence effective du vice-président des Emirats Arabes Unis, Cheikh Mohamed Ben Rachid Al Maktoum, le concours a pour objectif d’ancrer le plaisir de la lecture chez les enfants tout en renforçant leurs capacités d’interaction et d’ouverture sur les autres cultures.

Amzazi a en outre espéré que les prochaines éditions du concours de lecture verront la participation d’autres jeunes Marocains qui puissent, à leur tour, représenter dignement et honorablement le Royaume.

Rappelons que la petite fille a reçu un appel du roi Mohammed VI pour la féliciter de son exploit, au grand bonheur de sa famille qui ne s’y attendait pas. “Tu as bien représenté le Maroc. On est fier d’une héroïne comme toi. Je te souhaite beaucoup de succès dans ton avenir”, lui a dit le Souverain selon son père Lahcen Amjoun.

S.L. avec MAP

 


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco



Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page