Commerce: « Moul lhanout » à la merci des grandes surfaces

Les petites épiceries des quartiers vivent-elles leurs derniers jours? C’est ce que laisse présager le nombre croissant des supermarchés et des grands commerces à proximité des maisons. Ces magasins, établis d’habitude loin des quartiers, menacent aujourd’hui l’activité des petits commerces qui accompagnent le quotidien des Marocains depuis des lustres. Et au grand dam des petites épiceries, les supermarchés attirent de plus en plus de familles grâce aux promotions attrayantes et au large choix d’articles proposé.

D’après Hespress, elles sont actuellement 1.300 000 épiceries au Maroc à trembler face au nombres de supermarchés qui ouvrent au sein des quartiers. Mohamed Abouh, l’un des fondateurs du syndicat national des commerçant et des professionnels a, d’ailleurs, confié au site arabophone que « Moul Lhanout » est aujourd’hui à la merci de ces grands commerces qu’il ne pourra malheureusement jamais concurrencer.

« Pourquoi ne pas encourager le petit commerçant au lieu de multiplier l’ouverture des supermarchés au sein des quartiers? C’est injuste », déplore-t-il, ajoutant que les responsables ont la mémoire courte. « Les cadres qui prennent actuellement les décisions n’auraient pas occupé ces postes de responsabilité sans l’aide de l’épicier. «Moul Lhanout» finançait le quartier et accordait des crédits sans intérêts aux habitants. Aujourd’hui, on ne s’adresse à lui que pour faire des petites courses urgentes », regrette Abouh.

Noura Mounib

 


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco



Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page