Le mode d’emploi des travailleuses du sexe d’un cabaret marrakchi

Dans la ville ocre, un cabaret est devenu l’endroit à ne pas manquer pour les touristes des pays du Golfe. Voici pourquoi.

Marrakech est la ville des mille est une nuits. C’est ainsi que les touristes en provenance du Moyen Orient la qualifient… et ils n’ont pas tort.

Selon une source d’Al Akhbar, un cabaret Marrakchi est en train de faire fureur au sein de cette catégorie de touristes très prisée par certains établissements. Interdits aux Marocains, ce cabaret met à la disposition de sa clientèle orientale une soixantaine de prostituées, d’après le quotidien arabophone.

Les détails de cette affaire sont des plus surprenants. Chacune des habituées du cabaret est dotée d’une carte d’entrée avec son nom et un numéro de série. Cette carte leur permet d’accéder au cabaret et de disposer de boissons alcoolisées gratuites. Ces cartes sont distribuées selon des critères biens déterminées, tels que la beauté, le nombre de clients attirés, la qualité de service etc… Bien évidemment, les jeunes filles peuvent passer d’une catégorie à l’autre selon l’évolution de leur prestation.

Le cabaret qui peut accueillir jusqu’à 600 personnes ouvre chaque jour à partir de minuit et les clients ne peuvent y accéder qu’après avoir réservé un jour ou deux à l’avance. Les filles qui y travaillent sont d’origine du nord ou de Casablanca et ses environs. Elles seraient toutes d’une beauté exceptionnelle et habiteraient des appartements de très haut standing loués par le propriétaire de l’établissement. Ce dernier a même mis à leur disposition un salon de beauté au quartier Gueliz, pour leur faire une beauté avant de les déposer au cabaret dans des voitures de luxe mises à leur disposition. Toutefois, ces jeunes et belles demoiselles ne sont pas libres de fréquenter qui elles veulent. Elles n’ont pas le droit de rencontrer d’autres clients que ceux du cabaret sous peine d’exclusion de l’établissement et de tous les privilèges qui vont avec.

Cerise sur le gâteau: les prostituées ont des salaires mensuels payés par le propriétaire du cabaret variant entre  1500 et 3000 dirhams ainsi que 200 dirhams d’argent de poche par jour. Sans oublier que le tarif d’une nuit passée avec un client varie entre 6.000 et 10.000 dirhams.

 


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page