Comment l’équipe Akhannouch compte booster la transformation digitale

Le programme gouvernemental, dont les grandes lignes ont été présentées lundi par le Chef du gouvernement Aziz Akhannouch, devant les deux Chambres du parlement, propose quatre grands axes pour approfondir et accélérer la transformation digitale du Royaume.

Il s’agit tout d’abord de l’exécution des plans de digitalisation des secteurs de la Santé et de l’Education, dans la perspective d’améliorer la qualité de ces deux services publics de base, avec la réduction des disparités régionales en matières d’accès, précise ce programme.

Le deuxième axe repose, quant à lui, sur l’utilisation des paiements mobiles pour la distribution des aides sociales afin de promouvoir l’inclusion financière. « A travers le registre social unifié, nous utiliserons des programmes d’aide sociale pour encourager le paiement électronique sur une vaste échelle en effectuant les transferts par voie électronique », souligne la même source.

En outre, le gouvernement estime que le fait de donner aux programmes sociaux le rôle de moteur de la transformation digitale, permettra d’atteindre l’ambition d’un Maroc à la fois solidaire et numérique.

S’agissant du troisième axe, il vise à généraliser la digitalisation de l’administration publique afin de la rendre plus proche et plus efficace. « Un accompagnement gratuit sera mis à disposition des citoyens ne disposant pas d’équipements adaptés ou d’un niveau suffisant de connaissances numériques, dans les succursales de proximité, appelées +maison de famille+ », fait savoir le programme.

Ces succursales seront autorisées à proposer des services d’accompagnement relatifs au mobile banking et à s’associer avec des agences de transfert d’argent pour effectuer des transactions administratives.

Le quatrième axe consiste à fournir des services numériques à haut débit afin de réduire la fracture numérique entre la population et d’améliorer la productivité des entreprises marocaines.

« La couverture des zones résidentielles par Internet est une priorité de notre politique numérique, afin de réduire la fracture numérique », relève le programme du nouveau gouvernement. Dans ce sens, le gouvernement propose, à titre d’exemple, d’inciter les entreprises opérant dans le secteur à installer les fils à très haut débit pour Internet dans les résidences lors de leur rénovation ou construction, comme le recommande le rapport sur nouveau modèle de développement.

MA


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page