Comment Haramou a insufflé un nouveau souffle à la gendarmerie royale

Depuis sa nomination à la tête de la gendarmerie royale, Mohamed Haramou persiste et signe. Ceci, en tenant à insuffler un nouveau souffle et à procéder à un véritable bain de jouvence au sein de l’institution militaire dont il a désormais la charge. 
Ainsi, le dynamique et infatigable général de division a commencé à faire le ménage en sévissant à l’encontre de 29 hauts responsables de la gendarmerie royale que le juge d’instruction, chargé des crimes financiers près de la Cour d’appel de Rabat, a placé en garde à vue à la prison locale El Arjat 1, aux environs de Salé. A rappeler que ces mis en cause sont accusés de corruption, divulgation de secrets professionnels et de participation à un trafic international de drogue.
La seconde phase que Mohamed Haramou a tenu à concrétiser est d’apporter du sang neuf et frais dans les rangs de la gendarmerie royale. Mutations et nominations s’en sont suivi et le général de division a aussi tenu à ce que de hauts responsables soient affectés à l’état-major de Rabat. Ainsi, rapporte le quotidien Al Massae de ce vendredi 2 mars, le colonel Mohcine Boukhabza a rejoint ledit état-major, entre autres nouvelles affectations.
A noter, toujours selon les sources concordantes du journal, que cinq des officiers promus possèdent une formation académique dans le domaine de l’ingénierie informatique et ont bénéficié de stages de formation en Europe et/ou en Amérique.
Larbi Alaoui

Casablanca: les commerçants du centre commercial de Maârif lancent un SOS (VIDEO)






Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page