Commande de 25 nouveaux F-16: les précisions de l’ambassade américaine

Un récent document de l’Agence de coopération pour la sécurité et la défense américaine (DSCA) a révélé que le Maroc a commandé 25 nouveaux avions de chasse de type F-16 de dernière génération. Une grosse commande qui a été approuvée par le Département US de la défense et attend l’aval définitif du Congrès américain.

À ce propos, l’attaché de presse de l’ambassade américaine à Rabat a fait savoir que cette commande n’avait rien à voir avec l’exercice combiné maroco-américain “African Lion”, rapporte Al Massae dans sa livraison de ce week-end.

Insistant sur le fait que les contrats d’armement entre le Maroc et les Etats-Unis n’étaient pas liés aux manoeuvres de l'”African Lion”, le diplomate a par ailleurs tenu à rappeler que cet exercice vise à consolider le niveau de coopération et de formation ainsi que l’échange d’expérience et de savoir entre les différentes composantes militaires afin de leur permettre d’atteindre leur pleine capacité opérationnelle.

L’attaché de presse a d’autre part indiqué que l’exercice de cette année connaît pour la première fois l’utilisation de munitions réelles dans les manoeuvres, indiquant que celui de l’année prochaine sera d’une plus grande ampleur.

Le responsable diplomatique n’a pas manqué de souligner la nécessité “de parler et d’agir à l’unisson pour contrecarrer les menaces communes”. Et d’ajouter que “la coopération militaire entre le Maroc et les États-Unis s’inscrit dans un engagement à long terme du pays de l’Oncle Sam en faveur de la sécurité bilatérale et de notre intérêt pour une région prospère et sûre”.

A noter qu’en plus des 25 nouveaux F-16, le Royaume compte également moderniser sa flotte existante de F-16. Le coût global de ces deux commandes avoisine les 5 milliards de dollars.

Ainsi, pour les 25 nouveaux F16, le Maroc déboursera pas moins de 3,778 milliards de dollars. Alors que pour la modernisation des 23 F-16, dont il dispose actuellement, le Royaume devra payer la somme estimée à 985,2 millions de dollars.

“Le gouvernement marocain a demandé l’achat de vingt-cinq (25) avions F-16C / D Block 72”, avait précisé le département d’Etat américain, en énumérant le matériel militaire et autres équipements commandés.

“Cette vente contribuera à la politique étrangère et à la sécurité nationale des États-Unis en contribuant à améliorer la sécurité d’un important allié non membre de l’OTAN, qui continue d’être une force importante pour la stabilité politique et le progrès économique en Afrique du Nord”, indiquait l’Agence de coopération pour la sécurité et la défense américaine dans un communiqué.

Et d’ajouter que “Le Maroc exploite déjà une flotte de F-16 et n’aura aucune difficulté à absorber cet avion et ses services dans ses forces armées”.

“La mise en œuvre de cette vente proposée nécessitera l’affectation de 10 représentants du gouvernement des États-Unis et environ 75 représentants contractuels au Maroc”, avait-il conclu.

Rappelons par ailleurs que la 16e édition de l'”African Lion” connaît la participation d’unités et d’observateurs militaires de cinq pays représentant l’Afrique, l’Europe et l’Amérique du Nord, en l’occurrence le Canada, l’Espagne, la Grande Bretagne, le Sénégal, la Tunisie, en plus des États-Unis d’Amérique et du Royaume du Maroc.

S.L.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Halilhozidc flingue Abderrazak Hamdallah (VIDEO)

Vahid Halilhozidch a tenu ce mercredi 13 novembre une conférence de presse en marge du match qui opposera vendredi les Lions de l’Atlas à la Mauritanie pour le compte des éliminatoires de la CAN 2021.