Combien de Marocains parlent français ? (Rapport)

Quelle langue privilégier dans l’enseignement de certaines disciplines scientifiques? La première langue officielle du Royaume, bien sûr, soutiennent les farouches défenseurs de l’arabe et de l’arabité, dont les enfants de certains, et non des moindres, fréquentent Descartes, Lyautey, entre autres établissements français.

Le ministère de tutelle, lui, compte opter pour une langue étrangère, en l’occurrence le Français plutôt que l’anglais. Cette option pour la première langue étrangère au Maroc se justifie pour plusieurs facteurs dont celui du nombre de Marocains parlant la langue de Jean-Baptiste Poquelin, dit Molière. Un Marocain sur trois parle français, ce qui fait 35% de la population, révèle le rapport de l’Observatoire de la langue française.

Ledit rapport a été publié justement à l’occasion de la Journée internationale de la Francophonie, célébrée de par le monde le 20 mars de chaque année. Il classe le français, avec 300 millions de locuteurs, comme la cinquième langue la plus parlée au monde après le chinois, l’anglais, l’espagnol et l’arabe.

Et les 35% de Marocains qui parlent français, le maîtrisant peu ou prou selon leur niveau d’études, entre autres facteurs, prouvent si besoin en est, l’importance de la langue de Molière dans nos murs. Et ce, dans plusieurs domaines, dont l’enseignement, l’administration, les médias, etc, souligne l’Observatoire de la langue française.

Les Marocains savent aussi, de part leurs différentes expériences, qu’au sein même de certaines familles, entre parents et enfants, le français est privilégié, alors que dans les discussions entre amis, les réunions professionnelles, on baragouine une langue où la darija est mélangée à des expressions françaises. N’oublions pas aussi ces satanées nombreuses émissions radiophoniques dont les animatrices et animateurs s’évertuent à employer une langue hybride où arabe classique, darija et vocables français constituent un patchwork des plus discordants.

Chez nos voisins maghrébins, et contrairement au cas du Royaume, le français est une langue officielle. Et ce sont 52% de Tunisiens qui parlent français. En Algérie, ils sont 33% et 13% en Mauritanie, d’après le rapport précité.

L’observatoire de la langue française ne manque pas non plus de mettre en exergue les raisons qui font du français une langue qui a de l’avenir de par le monde, et surtout en Afrique et dans les pays arabes. Ainsi, entre 80 et 100% des personnes francophones africaines et arabes souhaitent que leur progéniture, présente ou future apprenne le français.

L’observatoire de la langue française précise que le nombre des locuteurs en français a augmenté de 10% depuis 2014 à nos jours Et si l’Amérique du nord ne compte que 4,4% de francophones, le Maghreb et le Moyen-Orient en comptent 12,9%. Dans les pays subsahariens et dans l’Océan indien, ils sont 34,8%. Alors que le plus grand nombre de personnes qui parlent français (43,9%) se trouve, sans grande surprise, En Europe du nord et de l’ouest.

Larbi Alaoui

Articles similaires

Suggestions d’articles

Le Real Madrid sous le charme de Mohamed Ihattaren ?

L’international maroco-néerlandais Mohamed Ihattaren serait dans le viseur du Real Madrid.