Colère royale: de nouvelles têtes devraient bientôt tomber

Quatre présidents de communes relevant de la province de Chefchaouen ont été interdits cette semaine de quitter le territoire national. D’après une source de Le Site Info, les responsables devraient bientôt être démis de leurs fonctions sur décision royale.

«Les quatre présidents s’attendent à être interrogés au sujet de graves dysfonctionnements constatés au niveau de la gestion de leurs communes», a-t-elle ajouté.

Mercredi 1er août, le ministre de l’Economie et des Finances Mohamed Boussaïd a été limogé par le roi Mohammed VI et a été remplacé, provisoirement, par Abdelkader Amara. «Cette décision royale intervient en application du principe de la réédition des comptes que le roi est soucieux d’appliquer à tous les responsables quels que soient leurs rangs ou leurs appartenances», avait annoncé le cabinet royal dans un communiqué.

N.M.

Suggestions d’articles

L’Algérie livre des armes sophistiquées au Polisario

L’Algérie est le 1er plus grand importateur d’armes conventionnelles en Afrique et le 7ème au monde concernant la période 2013-2017.