Colère après la hausse vertigineuse des prix du poulet

Les prix de la viande de volaille se sont envolés dans les marchés du Maroc (entre 17 et 20 dh le kilo) à la surprise des consommateurs dont le pouvoir d’achat est déjà mis à mal par les effets de la pandémie.

C’est le mode de gestion du marché de la volaille qui est en cause, a affirmé Bouazza Kherrati, président de la fédération marocaine des droits des consommateurs, s’indignant contre « le chaos du marché qui n’est favorable ni au producteur ni au citoyen ». « Les prix ont effectivement augmenté, ce qui a causé la ruine des petits professionnels au profit des grands producteurs et induit une baisse de l’offre », a-t-il expliqué au à Le Site info.

Youssef Alaoui, président de la fédération interprofessionnelle avicole, avait précédemment confié à Le Site info que « l’augmentation des tarifs des volailles intervient dans le sillage de la crise qu’a connue le secteur et la « banqueroute » de plusieurs petits professionnels. Durant toute la période de confinement sanitaire, les marchands de viande de volaille ont dû vendre à la perte, mais ils ne peuvent continuer ainsi car plusieurs d’entre eux ont des dettes qu’ils doivent honorer, a-t-il poursuivi.

S.Z.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Météo : ciel dégagé au Maroc ce samedi 31 octobre

Voici les prévisions météorologiques pour la journée du samedi 31 octobre 2020, établies par la Direction générale de la météorologie.