CNDH: le torchon brûle entre Bouayach et Sebbar

Mohamed Sebbar et Amina Bouayach sont-ils arrivés à un point de non- retour? Sûrement, puisque le différend qui oppose le secrétaire général du Conseil national des droits de l’Homme à la nouvelle présidente de l’instance est à son apogée.

Résultat des courses, Mohamed Sebbar s’apprêterait à présenter sa démission au Cabinet royal, croit savoir le quotidien Al Massae. Sa décision a pour cause, selon lui, une sorte de mise à l’écart dans la direction des affaires courantes du Conseil, comme il pointe l’absence de visibilité du projet de la nouvelle présidente.

De son côté, Amina Bouayach reproche au secrétaire général de divulguer aux médias des informations non fondées et d’exagérer l’ampleur de problèmes au sein du CNDH. “Si la méthodologie adoptée lui déplaît, il n’a qu’à démissionner!”, aurait-elle dit, ajoute le journal.

Sauf que, précise la même source, Mohamed Sebbar a été nommé à son poste de secrétaire général du CNDH par décret royal. Ce qui signifie qu’Amina Bouayach a peu de chance et aucune latitude pour le débarquer.

Larbi Alaoui (avec Basma Zamani)

Articles similaires

Suggestions d’articles

Hirak: nouvelle mise au point de la DGAPR

La Délégation générale à l'administration pénitentiaire et à la réinsertion (DGAPR) a affirmé que ce qui a été relayé sur "l'existence d'un accord préalable entre la DGAPR et le Conseil national des droits de l'Homme (CNDH)", à propos des détenus des événements d'Al Hoceima, est "dénué de tout fondement".