Cliniques privées: des pharmaciens se plaignent auprès du ministère

Selon la quotidien Al Massae de ce mardi, des pharmaciens ont demandé au ministère de la Santé de charger des commissions de contrôle afin de diligenter des enquêtes sur la pratique mercantile de certaines cliniques privées. Et ce, car il est reproché à ces dernières, afin d’engranger plus de bénéfices, de vendre les médicaments à leurs patients, portant la vignette prix public de vente (PPV).

Dans une déclaration au quotidien arabophone, le président de la Confédération des syndicats des pharmaciens du Maroc rappelle que malgré la précédente circulaire du ministère de tutelle, du temps où Anass Doukkali était encore à la tête de ce département, des cliniques pratiquaient encore le PPV au lieu des prix hospitaliers (PH).

Mohamed Lahbabi précise également que depuis que Doukkali n’est plus ministre de la Santé, certaines cliniques privées sont revenues à leurs vieilles habitudes mercantiles et malhonnêtes: le stockage de médicaments avec la vignette PPV au lieu et place de la vignette PH, pour gagner plus d’argent sonnant et trébuchant sur le dos de leurs patients, selon la même source.

A.L.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Covid-19 au Maroc: le point quotidien du ministère maintenu

Le ministère de la Santé a annoncé, ce vendredi, la poursuite de la diffusion de la déclaration quotidienne sur la situation épidémiologique liée à la pandémie du coronavirus au Maroc.