CHU Ibn Rochd: le ministère de la Santé réagit à la vidéo de la honte

« L’état de santé de la femme qui apparaît dans une vidéo filmée dans les urgences du Centre hospitalier universitaire (CHU) Ibn Rochd de Casablanca ne nécessitait pas une intervention d’urgence, comme l’a révélé un examen au scanner effectué sous la supervision d’un spécialiste », a affirmé la direction du CHU.

« La personne a bénéficié dès son admission d’un examen au scanner à la demande d’un médecin spécialisé en neurochirurgie, lequel a confirmé que son cas ne requiert pas une intervention d’urgence », a souligné la direction citée jeudi par un communiqué du ministère de la Santé.

Suite aux informations concernant cette vidéo, le ministère a indiqué que la femme concernée a quitté les urgences après avoir reçu les soins nécessaires pour sa blessure au niveau du front ainsi qu’une prescription médicale.

La direction a expliqué que le service des urgences reçoit chaque jour des centaines de cas urgents émanant notamment de la région Casablanca-Settat, pris en charge par les médecins internes, relevant que les cas jugés urgents sont directement orientés vers la salle de réanimation.

La même source a également affirmé que certains cas nécessitant une consultation médicale dans une ou plusieurs spécialités, des examens radiologiques et des analyses sont orientés vers les services spécialisés.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Coronavirus : Casablanca, Tanger, Fès et Marrakech, régions les plus touchées

Mille trois-cent-quarante-cinq (1.345) nouveaux cas d'infection au coronavirus (Covid-19) et 642 guérisons ont été enregistrés au Maroc au cours des dernières 24 heures, a annoncé samedi le ministère de la Santé.