Christopher Ross jette l’éponge sur le dossier du Sahara

Avant même l’expiration de son mandat le 31 mars, en tant qu’envoyé spécial du secrétaire général de l’ONU, « Christopher Ross a présenté lundi sa démission », a déclaré Jeffrey Feltman, un haut responsable onusien. Le nouveau secrétaire général Antonio Guteres, qui ne s’est pas encore prononcé sur cette démission annoncée, devra désigner donc une autre personnalité, pour poursuivre l’action d’exploration d’une voie d’issue au conflit autour du Sahara, artificiellement entretenu par l’Algérie.

Ross a expliqué aux membres de son équipe qu’il n’était plus en mesure de poursuivre les tentatives pour des négociations entre le Maroc et les adversaires de son intégrité territoriale. D’autant plus, dit-il que les derniers développements autour de la zone d’El Guerguarat, lui ont fait comprendre qu’il lui était désormais impossible de continuer à vouloir rapprocher les positions des uns et des autres.

Antonio Guteres, qui s’apprête à visiter le Maroc et les camps de Tindouf, connaît très bien son sujet, puisqu’il occupait de hautes fonctions politiques au Portugal. Il ne tardera pas à chercher cet oiseau rare, qui serait capable de remuer ce dossier vers une solution juste, équitable et mutuellement acceptée, comme le stipulent les différentes résolutions du conseil de sécurité de l’ONU.

T.J.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page