Les chrétiens marocains haussent le ton et montent au créneau

“Nous avons décidé d’entamer la nouvelle année de façon différente et plus offensive après une longue attente depuis notre correspondance adressée à l’ancien chef de gouvernement, Abdelilah Benkirane. en 2016.” C’est une source concordante de la Coordination des chrétiens marocains qui s’exprime ainsi, selon le quotidien Akhir Saâ.

Lassés d’attendre  que le l’Exécutif  ne fasse plus la source oreille  à leurs revendications d’accomplir tous les rites religieux en toute liberté, les chrétiens marocains montent au créneau et décident de passer à l’acte “en imposant le fait accompli”, précise  la même source.

Comme  préambule  à ce renchérissement, la Coordination  se dirige vers l’interdiction  d’enterrer les siens dans des cimetières musulmans, jugeant que le moment est venu  d’avoir leur place au sein de la société marocaine. Ceci, en enterrant les défunts des chrétiens marocains selon les rites de l’Eglise, en se mariant selon les mêmes rites et en faisant leurs prières en toute liberté et sans crainte aucune.

D’autre part, la Coordination des chrétiens marocains précise que les festivités de Noël et du Nouvel an se sont passées sans incident notable et qu’ils attendent la réponse du gouvernement à leurs revendications. Sachant que certains signes positifs émanant du Conseil national des droits de l’Homme et concernant les minorités religieuses du Maroc augurent d’une ère nouvelle.

Ce haussement de ton vient suite à l’appel de la Coordination, sous forme de la lettre ouverte adressée au chef de gouvernement, aux présidents des deux Chambres du Parlement, ainsi qu’au président du Conseil national des droits de l’Homme. Lettre ouverte où les chrétiens marocains expriment leurs doléances et revendications se rapportant à la liberté de croyance, selon les hautes instructions royales, précisent-ils, et selon les lois internationalement reconnues.

Dans un autre sillage , les chrétiens  marocains affirment leur patriotisme et leur marocanité et se disent prêts à défendre  l’intégrité territoriale de leur pays contre toute tentative de lui nuire. Enfin, la Coordination ne tarit pas d’éloges sur le sens que le roi Mohammed VI a donné à la notion de “Commanderie des croyants” en y faisant inclure qu’il est le souverain de tous les croyants, quelle que soit leur foi. Laquelle notion de “Amir Al mouminine” est susceptible de rendre justice aux chrétiens marocains et de faire valoir leurs droits.

Larbi Alaoui

Reportage: le circuit « très spécial » du poisson au Maroc

Suggestions d’articles

Comment la présidente de la Croatie a conquis les internautes (photos)

Décrite comme «une fan pas comme les autres», Kolinda comptait déclarer ce lundi 16 juillet jour férié si la Croatie avait remporté la Coupe du monde.