Chichaoua: prétextant des graffitis, le directeur enferme un enfant dans une salle de classe

Un enfant a été enfermé dans une salle de classe par le directeur d’une école privée à Chichaoua. Le papa de l’écolier a dit que son fils ne faisait que jouer avec ses camarades près de l’établissement scolaire et le directeur a chassé ces enfants des lieux.

Ce monsieur, prénommé Brahim, a expliqué à Le Site info que son fils, souffrant de difficultés respiratoires et n’ayant pas pu vite s’éloigner, à l’instar de ses camarades de jeux, a été attrapé par le chef de l’établissement et enfermé dans une salle de classe.

En plus de cette étrange sanction disciplinaire, a ajouté Brahim, le directeur a accusé l’enfant d’avoir dessiné des graffitis et écrit sur les murs de l’école privée. Se rendant compte que son fils a tardé à rentrer au domicile familial, sa maman est allé s’enquérir sur place sur son retard et a ainsi appris des camarades de l’enfant que celui-ci a été retenu par le directeur.

Ensuite, selon la même source, c’est pendant que le directeur essayait d’expliquer aux parents ce qui s’est passé que l’enfant en a profité pour sauter par le fenêtre de la salle de classe où il a été enfermé. Le chef de l’établissement a alors contacté les services sécuritaires. Puis, tous les protagonistes de cette triste affaire ont été entendus et un procès verbal de police rédigé.

A.Z.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco



Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page