Chefchaouen: pourquoi y a-t-il autant de cas de suicide ?

La province de Chefchaouen enregistre le plus fort taux de suicide au niveau national, avec entre 30 et 36 cas par an. Le dernier en date a été celui d’une jeune fille, lundi dernier, qui a mis fin à ses jours par pendaison.

A ce propos, le président de la Confédération des associations de la province de Chefchaouen, Mohamed Raboun, a déclaré à Le Site info que le phénomène est grave, et qu’il est dû à la précarité, au cannabis et à l’influence des feuilletons étrangers. Et d’ajouter que des personnes âgées mettent fin à leurs jours à cause de leurs conditions sociales précaires. « Le petit agriculteur gagnait entre 50000 et 60000 DH annuellement de la culture du cannabis. Il ne gagne plus rien actuellement », précise notre source.

Ceci, ajoute notre interlocuteur, fait souffrir de nombreux agriculteurs qui ont accumulé des dettes dues aux frais de scolarité de leurs enfants, aux frais de subsistance et autres, ce qui pousse certains à commettre l’irréparable.

Et Mohamed Raboun ajoute par ailleurs que les conditions sociales pour le moins misérables et la sécheresse incitent de nombreuses familles de la province de Chefchaouen à migrer vers Tanger et d’autres villes du Nord à la recherche d’une vie meilleure. « Plusieurs puits et sources dans les zones rurales de Chefchaouen se sont asséchés ces dernières années, ce qui a accéléré ce mouvement de migration », explique-t-il.

M.F.

Casablanca: les commerçants du centre commercial de Maârif lancent un SOS (VIDEO)






Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page