Chanteur populaire, faux policier et maître chanteur

Il n’a pas eu le temps de sévir le jour de la Saint-Valentin, lui qui s’est spécialisé dans « les couples ».

Ce lundi, la police judiciaire de Kénitra a mis la main sur un individu, soupçonné d’escroquer et de faire chanter des jeunes amoureux, surpris dans des espaces discrets de la ville.

Muni d’un talkie walkie et sur une moto comme celle qu’utilisent les brigades motorisées de la police, il sillonnait les rues à la recherche de ses proies, rapporte le bien informé Assabah.

A chaque fois qu’il surprenait des amoureux, il déclinait son identité, enlevait son casque qui arborait l’insigne de la police et invitait ses victimes à lui remettre ce qu’ils ont de précieux, sous peine d’être conduits au commissariat. Argent, chaînes en or, téléphones portables, tout y passait. Et une avalanche de plaintes s’est abattue sur les bureaux des commissariats, dénonçant un policier maître chanteur, qui a fait des dizaines de victimes.

L’enquête avait été menée discrètement, jusqu’au jour où des inspecteurs ont surpris le « faux policier » en flagrant délit. Mais ô surprise, la personne interpellée, n’était autre qu’un chanteur populaire de Chaâbi.

Il a nié les faits qui lui ont été reprochés, mais plusieurs victimes l’ont identifié et reconnu. Pour le moment, il a été placé en garde à vue.

H.L

 


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page