Chantage à la vidéo: la police arrête les violeurs de Ben Guerir

Une jeune femme âgée d’une vingtaine d’année s’est immolée par le feu, à Ben Guerir, par crainte que ses violeurs ne diffusent une vidéo. Ils avaient été libérés grâce à des personnes influentes. Mais la justice a finalement fait son travail en attendant la sentence.

La brigade de la police judiciaire du district de Ben Guerir a procédé, jeudi, à l’arrestation de six individus, âgés entre 24 et 34 ans, impliqués dans une affaire de chantage et menace de diffusion de la vidéo d’une scène de viol collectif dont a été victime une mineure en 2015, affirme la DGSN (Direction générale de la sûreté nationale) dans un communiqué.

«L’affaire a rebondi le 29 juillet 2016, lorsque la victime s’est immolée par le feu et a perdu la vie des suites de brûlures au troisième degré», précise la DGSN.

Les détails de l’affaire : Maroc: ses violeurs sont libérés, elle s’immole par le feu 


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page