Chantage à Casablanca: l’avocat est-il PJDiste ?

Le PJD a brisé le silence au sujet de l’affaire de la jeune femme accusée de chantage par un avocat à Casablanca.

Plusieurs rumeurs ont circulé récemment selon lesquelles ce dernier serait membre du parti de la Lampe. Dans un communiqué dont Le Site info détient copie, le PJD a ainsi annoncé que sa commission de transparence a ouvert une enquête suite à la diffusion, par certains médias, d’informations selon lesquelles ledit avocat serait membre du parti. «Après les investigations, il s’est avéré que l’avocat en question n’est plus membre du PJD depuis 2015», révèle la commission, précisant que le parti n’a aucun lien avec le plaignant.

Rappelons qu’une jeune femme a porté de graves accusations à l’encontre d’un avocat du barreau de Casablanca, affirmant lui avoir promis le mariage à maintes reprises. Ce dernier serait même le père de sa fille, dont elle vient de donner naissance. La jeune femme a finalement été incarcérée pour chantage sur l’avocat.

Un comité s’est constitué pour assurer la défense de la jeune femme. Au micro de Le Site Info, Abdelfattah Zahrach, l’un des membres dudit comité, a affirmé avoir décidé de se saisir de l’affaire, en plus de deux autres avocats, à savoir Me Mohamed El Hini et Me Lahbib Hajji.

“Notre cliente dispose de preuves et d’arguments qui seront révélés lors de l’audience prévue le 22 janvier courant au tribunal de première instance d’Aïn Sebaâ”, a déclaré Me Zahrach.

Et d’ajouter: “Toutes les déclarations, qu’elles émanent de la mère de la jeune femme ou de l’autre partie, restent pour l’instant prématurées, car personne ne connaît pour le moment les détails du dossier”.

N.M.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Abdelouahed Radi: “J’étais un disciple de Mehdi Ben Barka” (VIDEO)

Dans ce deuxième de épisode de notre série "Hikayat", Abdelouahed Radi nous emmène dans un récit passionnant aux péripéties diverses.