Chami: « Les jeunes constituent une réelle opportunité pour le Maroc »

Le président du Conseil économique, social et environnemental (CESE) Ahmed Réda Chami a souligné, ce lundi à Rabat, que les jeunes constituent une réelle opportunité pour le Maroc, nécessitant la mise en place des conditions favorables pour leur insertion dans le processus du développement du Royaume.

S’exprimant au sujet des rapports consacrés par le CESE à la question des jeunes, M. Chami a insisté, dans une déclaration à M24, la chaîne télévisée de l’information continu de la MAP, sur l’importance de saisir l’opportunité de ce « dividende démographique » qui représente 34% de la population totale et ce, via la mise en place des conditions nécessaires à sa valorisation et son insertion optimale dans le processus du développement du Maroc.

Pour ce faire, le président du CESE a prôné l’adoption d’une approche à quatre niveaux, tout d’abord par le biais des services publics, recommandant de disposer des services publics de qualité, en matière d’éducation et de santé, puis par la culture, à travers lesquelles les jeunes sont ancrés dans le processus de développement national.

Il faudrait également favoriser l’entreprenariat des jeunes, par le financement et l’accompagnement, et aussi faire participer les jeunes dans la vie civique, en les intégrant dans les partis et les syndicats, en vue de donner accès aux jeunes à participer dans la vie publique et dans le processus de prise de décision publique, a-t-il fait valoir.

A cet égard, M. Chami a précisé que le Conseil œuvrera à la mise en ligne, à partir de début 2022, d’une plateforme citoyenne pour s’assurer que le citoyen accompagne le CESE dans l’élaboration et la proposition des sujets.

Pour sa part, Abdelmeksoud Rachdi, membre du CESE, a relevé que les recommandations des rapports du Conseil relatifs à la question des jeunes sont basées sur sa lecture de la situation des jeunes au Maroc.

Ces indicateurs, a-t-il poursuivi, démontrent l’importance d’intégrer les jeunes dans la vie publique, ajoutant que les recommandations ont principalement porté sur les moyens de regain de la confiance, notamment à travers garantir l’accès des jeunes à l’emploi, l’éducation, la santé, en plus de l’adoption des valeurs de citoyenneté, permettant aux jeunes d’être un levier de croissance dans notre pays.

De son côté, le rapporteur du rapport au sujet des « Technologie et valeurs: l’impact sur les jeunes », Amine Mounir Alaoui, a précisé que ce rapport traite l’impact de l’utilisation des nouvelles technologies de communication sur les valeurs des jeunes, et l’utilisation des jeunes de ces outils numériques pour partager leurs valeurs.

M. Alaoui a, en outre, indiqué que les enfants doivent apprendre comment utiliser ces outils, ajoutant qu’une étude faite dans ce rapport a démontré que la majorité des jeunes s’attachent à quelques valeurs, dont l’identité nationale.

L’école marocaine doit adhérer pleinement au monde numérique, pas seulement en tant que moyen de communication, mais à travers des programmes scolaires qui prennent en compte la relation des jeunes avec le numérique, a-t-il noté.

BR


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page