CGEM: la feuille de route Mezouar-Mekouar

La course à la présidentielle de la CGEM se poursuit. Les deux candidats à la présidence et vice présidence générale de la CGEM, Mezouar-Mekouar, ont dévoilé le mardi 15 avril, leur programme « Un élan pour tous ».

Patrons, représentants de régions, associations professionnelles, présidents de fédérations étaient présents afin de connaitre sa feuille de route et le programme du duo Mezouar-Mekouar.

Salaheddine Mezouar a entamé la présentation du programme avec les enjeux critiques auxquels le Maroc fait face actuellement à savoir la ‘panne de confiance ‘qui s’est installée (en particulier de l’investissement domestique). Il a poursuivi en soulignant le fait que le Maroc dispose d’atouts indéniables (Stabilité macroéconomique et politique, avancées importantes dans le « Doing Business », positionnement vers l’Afrique en émergence …) afin de relancer le secteur privé et la dynamique de confiance pour et par l’investissement. Il a également insisté sur la « nécessité de choc et d’avancées crédibles et réalistes pour recréer une dynamique vertueuse ».

Pour le duo Mezouar-Mekouar, la CGEM doit « se positionner comme étant un acteur incontournable dans l’accompagnement du développement du secteur privé », à travers notamment le « renforcement de l’image de la CGEM comme étant un maillon fort du secteur privé », et également une « proposition d’actions pour le développement du tissu économique ».

Faiçal Mekouar a poursuivi la présentation en dévoilant la feuille de route:

– Choc de compétitivité et amélioration tangible de « l’offre Maroc » sur tous les fronts critiques
– Soutien volontariste à la PME/TPE et régénération par les startups « Club Croissance + »
– Renforcement de l’attractivité des territoires et implication accrue de l’investissement privé dans le développement des services aux citoyens
– Capital humain et recentrage du dialogue social : clés de compétitivité de nos entreprises
– Positionnement volontariste sur de nouveaux relais de croissance au bénéfice de tous les acteurs (économie numérique et digitalisation, Afrique, économie verte et économie bleue)
– Solutions sectorielles spécifiques couvrant tous les secteurs critiques (Industrie et services).

De façon générale, Mezouar veut relancer la confiance des entreprises et l’investissement domestique. “Je suis porteur d’un programme très ambitieux mais en même temps réaliste qui vise en priorité à relancer la confiance des entreprises et l’investissement domestique”, a affirmé, Mezouar dans une interview à la MAP.

Mezouar propose notamment la mise en place d’un “Fonds de garantie” des besoins en fond de roulement des entreprises, “un moyen peu coûteux pour l’Etat et qui a été toujours utilisé par le passé pour stimuler la confiance de l’entreprise et lui apporter une bouffée d’oxygène pour fonctionner”.

L’objectif de mon programme est également d’accompagner les entités économiques les plus fragiles qui “souffrent relativement” et qui ont besoin d’outils et de mesures leur permettant de retrouver l’énergie pour continuer à se développer et aussi celles qui ont de l’ambition et qui sont en train de croître, a ajouté Mezouar.

Rappelons que le duo Marrakchi-Benhida, candidat également à la présidence et vice-présidence de la CGEM avait présenté son programme le 14 mai courant. Le successeur de Miriem Bensaleh-Chaqroun sera dévoilé le 22 mai prochain.

Khadija Khettou

Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page