Certificats Halal: le Maroc et l’Arabie Saoudite passent à la vitesse supérieure

Le ministre de l’Industrie et du Commerce, Ryad Mezzour, et le ministre saoudien du Commerce, Majid bin Abdullah Al-Qasabi ont signé, lundi à Rabat, deux conventions de partenariat dans les domaines de la normalisation et de la reconnaissance mutuelle des certificats halal.

Paraphée en marge d’une rencontre entre les deux ministres, la première convention porte sur un programme de coopération technique entre l’Institut marocain de normalisation (IMANOR) et l’Organisation saoudienne de normalisation, de métrologie et de qualité. Ce programme vise le développement des échanges d’expertise et d’information dans le domaine de la normalisation ainsi que le renforcement de la coordination entre les organismes gouvernementaux dans ce domaine.

La deuxième convention porte, quant à elle, sur le développement de la coopération dans le domaine de la reconnaissance mutuelle des certificats halal et des produits locaux, entre le Royaume du Maroc, représenté par IMANOR, et le Royaume d’Arabie Saoudite, représenté par la Saudi Food and Drug (SFDA).

La convention vise également le développement des échanges d’expériences et de connaissances dans le domaine de la formation, de la recherche et de l’analyse en laboratoire de produits halal.

Dans une déclaration à la presse, M. Mezzour a expliqué que dans le cadre de la première convention, les deux pays vont travailler ensemble pour unifier les normes en vue de faciliter l’accès frontalier aux marchandises et pour que les normes marocaines soient reconnues en Arabie Saoudite et vice-versa.

Pour la deuxième convention, elle va permettre à chaque pays d’exporter vers l’autre des produits alimentaires et de renforcer l’échange, la production et la création de l’emploi, a noté le ministre, relevant qu’elle « vise notamment à promouvoir le partenariat entre les deux pays et les échanges commerciaux et à élever les investissements au niveau qu’ils méritent ».

« Nous avons des projets bien précis sur lesquels nous allons travailler dans les domaines du commerce, des normes et des certificats halal pour faciliter les échanges et renforcer l’attractivité du Maroc auprès des investisseurs saoudiens « , a-t-il dit.

Pour sa part, M. Al-Qasabi, qui était accompagné d’une importante délégation saoudienne composée des représentants de 14 départements ministériels et de 62 opérateurs privés, a souligné que les relations entre la Maroc et l’Arabie Saoudite remontent à plus de 65 ans, affirmant que des liens forts unissent les deux pays.

M. Al-Qasabi a, en outre, relevé que le volume des échanges commerciaux reste en deçà des ambitions des deux pays, relevant que sa visite a pour objectif de construire une relation institutionnelle entre les départements et renforcer la coopération dans divers domaines industriels.

A l’occasion de cette rencontre, les deux parties se sont félicitées de la qualité des relations politiques que les deux pays ont entretenues, à ce jour, sous la conduite éclairée des Souverains des deux Royaumes, et qui permettent d’envisager avec optimisme leur consolidation sur le plan économique.

Les deux responsables ont fait part de leur fort engagement à raffermir davantage le partenariat économique et s’accordent sur la nécessité de le rehausser au niveau des aspirations des deux parties et des capacités dont elles disposent.

Dans ce cadre, les deux responsables ont passé en revue les perspectives de partenariat tant au niveau des échanges commerciaux que dans les secteurs industriels qui offrent de grandes possibilités de complémentarité.

L’implication de la communauté d’affaires dans cette dynamique, dans le cadre d’une logique proactive, constitue un levier déterminant pour la réussite d’un partenariat générateur de richesses et d’emploi. A ce propos, M. Ryad Mezzour a invité les opérateurs saoudiens à tirer profit des opportunités d’investissement dont regorge le Royaume notamment celles disponibles dans la banque de projet et à bénéficier des mécanismes de soutien disponibles.

Cette rencontre s’inscrit dans le cadre de la consolidation et du renforcement des relations bilatérales entre le Royaume du Maroc et le Royaume d’Arabie Saoudite et vise, précisément, à examiner les moyens à même de faciliter et de développer les échanges commerciaux entre les deux pays, et de renforcer la coopération dans divers domaines industriels.

La photo d’Achraf Hakimi avec sa mère fait réagir la FIFA






Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page