Ce qui va changer sur les autoroutes du Maroc

Il va y avoir des améliorations sur les autoroutes du Maroc, notamment au niveau des péages. On sait que les conducteurs marocains utilisent de plus en plus le système « Jawaz », qui permet de passer le péage avec un badge « telepeage », moyen très efficace pour gagner du temps en voiture et éviter de s’énerver dans les files d’attente. Aujourd’hui, selon les derniers chiffres rendus publics, 800.000 badges ont été commercialisés par ADM (Autoroutes du Maroc).

Ce qui va bientôt changer, c’est que les usagers d’ADM vont perdre encore moins de temps avec le « free flow ». Selon nos confères de La Vie Eco, qui rapportent l’information en citant des sources d’ADM, la société va bientôt expérimenter ce nouveau système qui permettra aux automobilistes « de ne plus s’arrêter au péage ni même de ralentir leur vitesse pour ceux qui ont le tag Jawaz ». Il y aura des caméras installés sur certains axes afin de lancer ce « free flow ». L’objectif consiste à scanner la plaque d’immatriculation ou la vignette située sur le pare-brise. Une technique déjà testée et adoptée dans plusieurs pays européens. Même si ADM n’a pas encore officiellement communiqué sur cette nouveauté, La Vie Eco assure que c’est l’axe Casa-Rabat, qui bénéficiera d’une « opération pilote ». L’autoroute Rabat-Casablanca est la plus fréquentée au Maroc.

Dans le cadre de l’amélioration du réseau autoroutier, rappelons que le ministre de l’Équipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau, Abdelkader Amara avait récemment assuré que 21 ponts ont été équipés de clôtures et de caméras de surveillance.

Répondant à une question orale sur « les conditions de prévention dans les autoroutes au Maroc », posée par le groupe istiqlalien de l’unité et de l’égalitarisme à la Chambre des conseillers, Amara a précisé que les travaux d’établissement de clôtures sont en cours au niveau de 74 ponts autoroutiers.

Dans ce sens, il a fait savoir que le réseau autoroutier marocain, long de 1.800 km, est doté de 3.050 km de grillages métalliques et 540 km de barrières en béton. Amara avait enfin affirmé devant la Chambre des représentants, que les ponts autoroutiers seront tous dotés de clôtures, dans un souci de préserver la sécurité des usagers et faire face aux « agressions ».

S.L.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Chèques: le nombre d’incidents de paiement en hausse

Le nombre d'incidents de paiement sur chèques a augmenté de 2,2% à 470.515 incidents en 2019, représentant un montant de 13,8 milliards de dirhams (MMDH).