Ce qui s’est passé ce mardi à Fès (DGSN)

Un brigadier de police relevant de l’unité mobile de la police de secours à la préfecture de police de Fès a été contraint mardi matin de dégainer son arme de service sans en faire usage, pour interpeller un individu de 21 ans qui était en état d’ébriété avancée et d’impulsivité et avait exposé la vie des citoyens et des éléments de la police à une menace dangereuse à l’aide de l’arme blanche.

La salle de commandement et de coordination relevant de la préfecture de police de Fès avait été avisée par téléphone sur des troubles sur la voie publique, causés au quartier Massira par le mis en cause qui était dans un état d’ébriété, ce qui constituait une menace à la sécurité et à la quiétude des citoyens, indique un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), précisant qu’une patrouille relevant de l’unité mobile de la police de secours a été dépêchée sur les lieux de l’incident.

Le suspect a opposé une résistance farouche à cette patrouille, ce qui a contraint l’un de ses éléments à dégainer son arme de service, permettant ainsi d’interpeller le suspect et de saisir l’arme blanche utilisée dans cette agression, a ajouté la même source.

Le mis en cause a été placé en garde à vue dans le cadre de l’enquête judiciaire menée sous la supervision du parquet compétent pour déterminer les tenants et aboutissants de cette affaire, conclut le communiqué.

S.L. (avec MAP)

Articles similaires

Suggestions d’articles

Covid-19 au Maroc : ce que l’on sait sur les 1499 cas enregistrés ce mercredi

Mille quatre cent quatre-vingt-dix-neuf (1.499) cas d'infection au coronavirus (Covid-19) et 292 guérisons ont été enregistrés au Maroc au cours des dernières 24 heures, a annoncé mercredi le ministère de la Santé.