Ce que les autorités reprochent au journaliste Hamid El Mahdaoui, arrêté à Al-Hoceima

Hamid Al Mahdaoui a été arrêté par les autorités ce jeudi, à Al Hoceima. Selon le site badil.info, son directeur a été interpellé sur l’avenue Abdelkarim El Khattabi alors qu’il faisait son travail et « couvrait la marche du 20 juillet ».

Le Procureur du Roi a ordonné l’ouverture d’une enquête. On reproche à Hamid Al Mahdaoui d’avoir « perpétrer des actes illégaux, consistant essentiellement à inciter des individus à commettre des délits par des discours et des cris dans des lieux publics, les inviter à participer à une manifestation interdite et à contribuer à son organisation ».

Le Procureur général du Roi près la Cour d’appel d’Al Hoceima a annoncé dans un communiqué que le parquet général a été informé, ce jeudi, par les services de la police judiciaire que Hamid El Mahdaoui a pris la parole à la Place Mohammed VI au milieu d’un groupe d’individus, les incitant à sortir manifester malgré la décision d’interdiction émise par les autorités compétentes.

La même source précise que « l’enquête judiciaire en cours avec l’intéressé porte sur des actes qui n’ont aucun rapport avec le travail journalistique en tant que métier qui consiste à recueillir les nouvelles, les informations ou les faits, les vérifier ou d’enquêter sur ces derniers d’une manière professionnelle aux fins de rédiger ou de réaliser un contenu médiatique, selon la définition contenue dans l’article 2 du Code de la presse et de l’édition ». Affaire à suivre.

S.L.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco



Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page