Ce qu’a révélé l’enquête de la BNPJ sur le président de la commune de Had Soualem

Certains ont douté des chiffres avancés par la BNPJ à l’issue de la perquisition du domicile de l’ex-député président de la commune de Had Souale Zine El Abidine El Howass. La somme de 200 millions de dirhams est même parue très exagérée par le président du réseau de défense des biens publics et par une source judiciaire anonyme.

Pourtant, les enquêteurs ont reçu plus de 200 plaintes concernant des opérations de chantage que l’intéressé exerçait systématiquement contre tous les investisseurs qui désirent s’implanter dans cette zone prometteuse de la région Casablanca.

Ainsi, la dernière en date et qui allait tout dévoiler au grand jour concernait la somme de 800.000 dirhams que le président de la commune a exigé d’un promoteur immobilier en contrepartie de la signature des autorisations nécessaires à l’entame de son projet.

Confondu par cette plainte Zine El Abidine El Howass a concédé avoir bien reçu cette somme en guise de cadeau de la part de ce prometteur qui voulait le gratifier ainsi pour les services rendus. Le plaignant a quant à lui affirmé le contraire et accusé le président de la commune de l’avoir fait chanter comme il l’a fait avec d’autres promoteurs. D’ailleurs, ajoute-t-il, « El Howass ne se contentait pas uniquement d’argent liquide, mais il accaparait systématiquement un ou plusieurs terrains des projets de lotissements. Aucun document n’est délivré sans que les « clients » passent à la caisse ».

Rappelons que la perquisition du domicile aurait permis de découvrir la somme de 170 millions de dirhams en coupures de 200 dhs dans un coffre-fort, alors que 30 millions de dhs ont été saisis sur l’un de ses comptes bancaires. La BNPJ est en train de recenser tous les biens de Zine El Abidine El Howass, que ce soit ceux inscrits en son nom ou ceux inscrits au nom de son épouse de sa belle-fille et de ses gendres. Les enquêteurs s’attendent à découvrir un patrimoine important constitué d’appartements de haut standing et de lots de terrains dans différentes régions, notamment dans les quartiers huppés de Casablanca.

N.A.F.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco



Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page