Ce qu’a fait Al Adl Wal Ihssane après la fermeture de ses locaux

Après la mise sous scellés, par les autorités, de plusieurs locaux appartenant Al Adl Wal Ihssan, le mouvement a lancé le hashtag «touche pas à ma maison» sur les réseaux sociaux.

Les dirigeants d’Al Adl ont pris cette décision pour dénoncer l’oppression des autorités qui ont fermé plusieurs locaux à Agadir, Tanger, El Jadida, Fès, Casablanca et Kénitra.

Selon une source de Le Site info, ces locaux, des appartements et des villas, ont été mis sous scellés pour avoir été transformés en lieux de culte abritant également des réunions non-autorisées. Et d’ajouter qu’il s’agit d’une violation des dispositions légales relatives à la gestion des lieux de culte et des rassemblements publics.

Rappelons que les autorités ont fermé mardi 5 février trois villas appartenant à des membres d’Al Adl Wal Ihssane qui abritaient également des réunions non-autorisées. Dans une déclaration à Le Site info, le dirigeant au sein du mouvement Hassan Benajeh a confié que ces locaux se trouvent à Casablanca, Agadir et Kénitra. Et d’ajouter qu’aucun membre d’Al Adl Wal Ihssan n’a été arrêté.

Après la décision des autorités, le secrétariat général du mouvement a tenu un point de presse afin de livrer sa version des faits. Il a souligné que la police a fait une descente dans les trois villas et les a fermées sans raison valable.

N.M.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page