Casablanca: une peinture murale en hommage au petit Adnane (VIDEO)

Louable initiative d’une association  s’intéressant à l’enfance. Celle de réaliser une peinture murale, au quartier casablancais de Sidi Moumen. Elle représente les traits juvéniles, beaux et innocents de Adnane, 11 printemps à peine, la victime du prédateur pédophile et assassin, désormais surnommé « le monstre de Tanger ».

Amina, la présidente de cette association, initiatrice de cette peinture murale, hommage posthume au petit Adnane, a déclaré que l’objectif est de sensibiliser tous les citoyens sur l’ignominie de cet acte barbare qui a choqué et bouleversé  les Tangérois, ainsi que tous les Marocains.

Et le portrait de Adnane, peint sur les murs, ne manquera pas de rappeler à tous les sévices qu’il a endurés et le crime crapuleux  dont il a été victime, à la fleur de l’âge.

La présidente de l’association a également tenu à souligner que de tels crimes odieux « doivent rester à l’esprit de tous, à tout instant ». Car ce qui est arrivé à Adnane, peut arriver à n’importe quel autre enfant, a-t-elle déploré et averti.

A.Z.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Tanger: peine capitale pour un terrible infanticide

La Chambre criminelle de premier degré près la Cour d'appel de Tanger a condamné, ce mardi après-midi à la peine de mort, un couple poursuivi pour homicide volontaire et mutilation du corps du fils mineur du mari.