Casablanca: trois femmes arrêtées pour aménagement d’une maison close

Les éléments de la brigade de la police judiciaire du district de sûreté de Hay El Hassani à Casablanca ont interpellé, dimanche après-midi, trois femmes pour implication présumée dans l’aménagement d’une maison close, la débauche, la facilitation de la prostitution et l’incitation à la violation de l’état d’urgence sanitaire.

Les services de la sûreté nationale avaient intercepté une publication sur internet affirmant qu’un local de massage proposait des services suspects aux clients, indique dans un communiqué la DGSN, ajoutant que cette constatation a nécessité des recherches et investigations qui ont révélé qu’il s’agissait d’un appartement, et non pas d’un local public, qui accueille des personnes pour des pratiques de débauche.

Les procédures de recherches réalisées sous ordre du parquet compétent ont permis d’interpeller la locataire qui a publié l’annonce, ainsi que deux jeunes filles suspectées d’avoir commis ces actes criminels, et de saisir du matériel et des équipements utilisés dans la commission de ce genre de crimes, poursuit la même source.

Les prévenues ont été placées en garde à vue dans le cadre de l’enquête menée sous la supervision du parquet compétent et ce, afin de déterminer les tenants et aboutissants de cette affaire, conclut le communiqué.

M.S. (avec MAP)

Articles similaires

Suggestions d’articles

Décès d’une candidate au bac à Casa: le témoignage poignant de sa mère (VIDEOS)

Une jeune élève du lycée collégial Allal El Fassi de Casablanca est décédée des suites d’une crise cardiaque subite, mardi dernier.