Casablanca: sit in devant une école privée (VIDEO)

Des dizaines de parents d’élèves ont tenu un sit in lundi devant une école privée à Casablanca. Celle-ci a exigé le règlement des frais de scolarité des mois d’avril et de mai, ce qui n’a pas été au goût des parents qui estiment que leurs enfants n’ont pas bénéficié des cours. L’enseignement est en effet suspendu depuis le mois de mars dans le cadre des mesures préventives pour endiguer le risque de contamination au covid-19.

Les parents d’élèves ont ainsi pris cette initiative pour exprimer leur colère et dénoncer le comportement jugé inhumain des responsables de l’école. Certains ont expliqué que la crise a lourdement impacté leurs revenus et ne peuvent donc pas s’acquitter de ces frais exigés par l’école. D’autres se disent prêts à payer 50% des frais. «Je n’ai plus aucun revenu à cause de la crise. L’école devait penser aux parents qui sont dans la même situation et les dispenser des frais. Où est le sens du patriotisme ? J’appelle le ministère à intervenir. C’est une crise mondiale. Personne n’a été épargné», a déploré un parent.

Rappelons que les élèves ne retourneront en classe dans les établissements d’enseignement qu’au mois de septembre prochain, avait annoncé le ministre de l’Education nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, porte-parole du gouvernement, Saaid Amzazi.

Les épreuves du baccalauréat seront maintenues, à savoir l’examen national de la deuxième année du baccalauréat qui sera organisé en juillet et l’examen régional de la première année du baccalauréat, qui aura lieu en septembre.

N.M.

 

Articles similaires

Suggestions d’articles

Casablanca: l’électricité rétablie pour 80% des abonnés, selon Lydec

Le courant électrique a été rétabli pour 80% des abonnés à Casablanca à 12H00, suite à la coupure survenue, mercredi tôt dans la matinée, dans la métropole, indique Lydec dans un nouveau point de situation.