Casablanca-Settat: la police sort les armes pour éviter un carnage

Un officier de police exerçant au sein de la brigade de la circulation relevant du commissariat de police à Ben Ahmed a été contraint, dimanche, de brandir son arme de service pour arrêter quatre individus qui échangeaient coups et blessures sur la voie publique mettant en danger la sécurité des citoyens et de leurs biens.

L’officier de police, qui s’acquittait de sa mission de régulation de la circulation, est intervenu pour mettre fin à l’échange dangereux de coups et blessures à l’arme blanche, indique la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) dans un communiqué, ajoutant qu’il a été contraint de brandir son arme de service pour appréhender les individus, âgés entre 19 et 29 ans, après avoir refusé d’obtempérer.

Les individus ont été transportés à l’hôpital pour recevoir les soins nécessaires suites aux blessures qu’ils se sont faits subir, avant d’être soumis à une enquête judiciaire sous la supervision du parquet compétent pour élucider les circonstances de cet incident, souligne la même source.

S.L.




Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page