Casablanca-Settat: des élèves ont eu une très mauvaise surprise

Une très mauvaise surprise attendait des dizaines d’élèves au moment de leurs réinscriptions à la rentrée scolaire 2019-2020. Au lieu de se voir en classe supérieure, on leur a signifié qu’ils devaient redoubler. Imaginez le choc ressenti par des apprenants qui avaient appris auparavant leur réussite!

Selon le quotidien Al Massae de ce week-end, une commission de l’Académie régionale d’éducation et de formation (AREF) de la Région Casablanca-Settat s’est rendue à l’établissement scolaire où avait eu lieu cette erreur monumentale. Et ce, pour diligenter une enquête sur ce dysfonctionnement insolite.

Celui-ci concernait des dizaines d’élèves dont les résultats scolaires de fin d’année avaient confirmé qu’ils passaient en classe supérieure, en l’occurrence la deuxième année collégiale. Sauf que la direction de leur établissement a décrété, à la rentrée, que les concernés n’avaient pas obtenu la moyenne exigée de 10/20.

La même source ajoute que ladite direction a invoqué une erreur concernant la moyenne requise pour passer en classe supérieure. Erreur incombant au Système de gestion scolaire « Massar », explique-t-on.

La commission de l’AREF s’est également entretenue avec les parents des élèves qui, malgré leurs résultats positifs, ont été déclarés redoublants à cause dune erreur technique.

L.A

Articles similaires

Suggestions d’articles

Confinement: la plupart des élèves marocains déclarent avoir réduit le temps consacré aux études

Cette proportion est plus élevée parmi les garçons (65,3%) que les filles (55,8%), les citadins (69,8%) que les ruraux (56,4%) et au secteur public (62,8%) que privé (46,1%).