Casablanca: séquestration de deux journalistes par des chauffeurs de taxis

Un pas de trop franchi dans cet interminable bras de fer et cette escalade entre chauffeurs de taxi et Uber-Careem?

Que l’on soit pour ou contre le mouvement de protestation de nos taxidrivers à l’encontre des deux applications incriminées et accusées d’agir dans l’illégalité, l’on ne peut qu’être stupéfait, voire indigné et scandalisé, devant ce pourrissement de la situation ayant conduit à la séquestration de nos deux confrères.

Il s’agit, en l’occurrence, des journalistes Karim El Hadri, de la chaîne Télé Maroc, et d’Ahmed Mediani, de TelQuel Arabi. Les deux journalistes étaient entre les mains d’un grand nombre chauffeurs de taxi, sur l’avenue Hassan Seghir, près du siège de la chaîne Télé Maroc, à Casablanca.

Nos confrères ont « eu le tort » de faire leur métier en essayant de couvrir et de prendre des photos de la poursuite de véhicules Uber, « digne » des films d’action américains, opérée par des chauffeurs de taxis. Affaire insolite, passible de justice et inédite dans nos murs.

L.A.




Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page