Casablanca: quel sort pour les employés de M’dina Bus?

Que va-t-il advenir des 3200 employés à quelques encablures de l’échéance du contrat de gestion déléguée liant le Conseil de la ville avec M’dina Bus?
C’est la question lancinante que se posent les concernés et qui ne trouve pas encore de réponse adéquate de la part de Abdelaziz El Omari, maire PJDiste de la capitale économique.
Selon le quotidien Assabah de ce jeudi 7 février, les journalistes sont rentrés bredouilles, mardi dernier, du siège de la préfecture. En effet, le rapport du premier round de la session du mois de février du Conseil de ville reste flou concernant la question des transports publics de la métropole.
Faut-il attendre l’échéance du contrat de gestion déléguée, en octobre 2019, pour y voir clair, comme le pensent certains élus? La problématique réside-t-elle, selon El Omari, du refus de prolonger la durée du contrat liant le Conseil de la ville avec M’dina Bus paraphé au mois de novembre 2004? Se dirige-t-on vers une sortie honorable consistant à un accord à l’amiable au profit des employés concernés? Pour l’heure, personne n’en sait rien et la situation de suspense est telle qu’une chatte ne saurait pas y retrouver ses petits!
En attendant la fin de cet imbroglio, les 3200 employés de M’dina Bus ne savent pas à quel saint se vouer et se morfondent dans l’espoir qu’ils n’en seront pas, purement et simplement, les victimes désignées.
Larbi Alaoui et Moncef Aït Sghir


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page