Casablanca: que se passe-t-il au centre social de Tit Mellil?

Le Centre social “Dar Al Khir” de Tit Mellil, aux environs de Casablanca, n’a de cesse de faire parler de lui! Pas en bien, hélas! Ainsi, depuis le début de l’année en cours, on y constate les décès -dont les vraies causes ne sont pas élucidées- de plusieurs pensionnaires, parmi lesquels certains étaient à la fleur de l’âge (22 ans pour une jeune fille). Plusieurs associations œuvrant dans les droits de l’Homme avaient beau tirer la sonnette d’alarme, ce n’était pas pour autant que ces cas de décès suspects se sont arrêtés.

En effet, le quotidien Al Massae de ce mardi révèle être en possession d’un document faisant état du décès d’un autre pensionnaire qui ne semble pas ressembler du tout à une mort naturelle. Le bilan s’est alourdi après le décès constaté il y a une semaine de cela, et on compte déjà le total alarmant de seize (16) pensionnaires morts au Centre social “Dar Al khir” de Tit Mellil, du début de l’année 2019 à nos jours.

La Commission d’enquête, créée par le Conseil national des droits de l’Homme, révèle que le dernier pensionnaire ayant trouvé la mort est un homme de 53 ans. Son état de santé, qui s’était détérioré, avait été signalé, sans qu’aucune mesure n’ait été prise afin qu’il puisse bénéficier de soins auxquels il avait droit.

L.A.

Suggestions d’articles

EFE-Maroc célèbre son 50.000e lauréat

La formation et l’encadrement qu’ils reçoivent leur permet de se démarquer dès l’entretien d’embauche, puis en entreprise.