Casablanca: pénurie des bonbonnes de gaz à l’ancienne médina

De nombreux citoyens, de plusieurs quartiers de Casablanca, se sont réveillés, ce lundi matin, avec une mauvaise surprise. Il se sont plaints de la pénurie des bonbonnes de gaz butane. Et ce, malgré les assurances répétitives de l’Exécutif concernant le sujet.

Et une source fiable a déclaré à Le Site Info que les citoyens de l’ancienne médina, ainsi que ceux des quartiers avoisinants, ont eu la mauvaise surprise, ce lundi matin, de ne trouver trace d’aucune bonbonne ou campingaz partout où ils sont adressés. Et ils n’ont pas manqué de s’insurger contre cette énième pénurie d’un produit si nécessaire dans tous les foyers.

La même source a précisé que des dizaines de Bidaouis ont passé des heures, ce lundi matin, à travers les avenues et rues de la ville, à la recherche désespérée et vaine d’une bonbonne de gaz butane, grande ou petite. Pour s’apercevoir, en fin de compte, de  la disparition subite de ce produit chez les distributeurs habituels.

Ce constat survient un jour seulement après la convention conjointe du ministre de l’Intérieur et de celui de l’Energie, des mines et de l’environnement. Ladite convention soutient mordicus que “le Maroc dispose d’une autonomie de 40 jours” en ce qui concerne le gaz butane. Ce qui veut bien dire que notre pays dispose de réserves suffisantes aux besoins nationaux en matière de gaz pour presque un mois et demi!

De même que la convention soutient qu’en considération des circonstances actuelles et afin d’éviter tout dysfonctionnement dans la distribution du gaz butane, tout en veillant à la sécurité des citoyens, des instructions strictes ont été données aux différentes parties prenantes.

Aussi les sociétés de production et de distribution, ainsi que les vendeurs en détail sont-ils tenus à ne livrer des bonbonnes de gaz butane qu’en contrepartie de bonbonnes vides comme consignes.

A Rabat aussi, comme d’ailleurs sûrement dans d’autres villes, l’on a constaté la même pénurie des bonbonnes de gaz butane. Cela est du fait de vendeurs qui en fournissent à leurs clients sans exiger la consigne (bonbonne vide) et du fait également de citoyens qui s’évertuent à constituer un stock chez eux, sans se soucier du danger réel que cela constitue aussi bien pour eux, leurs familles que pour le voisinage.

De plus, les uns et les autres, en agissant de la sorte contribuent grandement à perturber la chaîne de production et de distribution du gaz butane. Ces dépassements, selon le ministère de l”Intérieur et le ministre de l’Energie, des Mines et de l’Environnement, risquent de valoir de gros ennuis à leurs auteurs qui seront passibles de lourdes sanctions à leur encontre.

Larbi Alaoui (avec Khadija Chafi)

Articles similaires

Suggestions d’articles

Intervention de la DGSN au niveau de la gare de péage de Tit Mellil

Les deux mis en cause ont été placés en garde à vue à la disposition de l'enquête menée sous la supervision du parquet compétent.