Casablanca: l’hôpital Harouchi face à une nouvelle polémique

Un communiqué de la direction de l’hôpital Abderrahim Harouchi s’insurge contre les rumeurs concernant l’hospitalisation et les soins prodigués à un bébé, victime d’empoisonnement.

Il y est clairement explicité que la fillette, âgée de 2 ans, a bien été transférée, dimanche dernier, audit établissement hospitalier de Casablanca, après l’absorption d’un insecticide. Le bébé a été examiné et dirigé vers le service pédiatrie, vu la stabilité de son état de santé.

De même, poursuit le communiqué, que l’hôpital a pris contact avec le Centre anti-poison et de pharmacovigilance du Maroc (CAPM). Ce qui a permis de constater que l’état de santé du bébé ne présentait nulle inquiétude. En revanche, en l’absence de lit libre au service pédiatrique 2, le service médical a dirigé le papa vers les urgences afin que la patiente demeure sous surveillance médicale.

Au lieu de cela, le père a préféré quitter l’hôpital sans aucune explication. La direction de l’établissement hospitalier a quand même pris la peine de le recontacter. Et le bébé a eu encore eu droit à une nouvelle consultation et il a été décidé de le garder sous surveillance médicale. Tout cela, en l’absence de tout membre de sa famille!

B.B.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Officiel: Mouhcine Iajour quitte le Raja

C'était dans l'air mais c'est désormais officiel.